Depuis qq semaines je manquais de temps pour raconter nos ballades du dimanche. Et pourtant... nous en avons fait des km. Il y a 10 jours, Christian et Steph étaient à une cyclosportive en train d'escalader le Tourmalet alors que Christophe faisait connaissance avec l'Ardéchoise. C'est donc entouré des 2 grimpeurs (Dan et Yvan) que j'ai gravi la Ste Baume par Nans avec un retour par St Zach. 100 bornes au compteur.
Ce dimanche, Steph avait décidé de partir trés tôt (6h du matin!!!!) pour cause de gargantuesque paella. C'est donc sans lui que nous avons fait route vers Aubagne, en compagnie de "El Presidente Christian", JP, Dan, Yvan et Jean-Claude, qui SOI-DISANT n'avait pas roulé depuis un moment. Mais dés les 1eres rames du col de l'Ange (que prendront les coureurs du Tour dans 2 semaines) on a vu qu'i pétait la forme. Du coup, Christian écourta la ballade, en panne de jambes, alors quele reste de la troupe prenait la direction du Camp. Au pied de la côte, c'est encore JC qui met le feu à plus de 20 km/h dans des passages à 5%. Il s'échappe avec Dan et Yvan qui se disputeront le maillot à pois au sommet alors que JP et moi grimpons à notre main.
Au camp, nous descendons le brûlat (bcp plus facile à descendre qu'à monter!!!) pour aller à St Cyr, puis La Ciotat. C'est alors l'ascension "facile" vers Belle-Fille. "Facile" quand on monte tranquille. Mais làencore, JC, Dan et Yvan torpillent d'entrée... JP et moi tirons la langue derrière.
Au rd point du Pas de BelleFille, les 3 hommes en forme nous attendent, je fais la descente vers Cassis à bloc histoire de garder une petite avance. Peine perdue, Dan et Yvan me reprennent des que ça recommence à monter :-/ JC bifurque vers Carnoux alors que le reste du groupe s'attaque à la Gineste (là aussi, les coureurs du Tour passeront). Dan et Yvan sont trés loin, JC est qq mètres derrière moi, visiblement lessivé. Il me reprend sur le faux-plat de Carpiagne, mais décroche sur la fin alors que je donne tout ce qu'il me reste.
En haut de la Gineste, Dan et Yvan ont eu le temps de planter la tente, boire 5 pastis chacun, faire 3 parties de belote, téléphoner à leur femme... quand nous arrivons. Ah... évidemment, je n'étais pas là pour juger l'arrivée, mais il semble que Dan soit passé assez nettement en tête, grapillant encore qq points pour son maillot à pois. En tout cas, sa présence dans le groupe permet ENFIN à Yvan de trouver qqn à sa taille... ce qui aura l'inconvénient de le faire progresser... et j'aurai encore plus de mal à le suivre. snif! snif! C'est enfin la redescente vers Marseille, où je joue les Valentino Rossi dans les virages malgré le vent (au moins 1 domaine où je peux un peu décrocher les grimpeurs), et je suis donc le premier à profiter de l'ombre du gros platane du rd point de l'Obélisque.
Encore une belle petite ballade de 90 km avc pas mal de dénivelé. J'ai complété ce matin par une petite boucle de 55 km Cassis-La Bédoule-Aubagne. Sur le coup de 11h, quand je revenais, j'ai croisé le "petit" Di Gregorio qui partait faire sa ballade dans sa jolie tenue fdjeux (cuissard long et maillot manches longues). ça fait tard pour rouler... mais comme sur le Tour les étapes commencent à 11h ou midi, vaut mieux habituer l'organisme à rouler en journée et... à avoir chaud :-) Rémy, on est tous avec toi!

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Joël

PS : mes vacances commencent jeudi, ce qui va me laisser du tps pour rouler. tantôt le matin, tantôt le soir, suivant le temps, mes humeurs et... l'heure à laquelle je me serai couché la veille. Jean-Claude, puisque toi tu es en vacances toute l'année (vive la retraite) ça pourrait être l'occasion de rouler ensemble. En outre, si tu pouvais me re-donner ton n° de tel, que je le transmette à Christin "El Presidente" qui meurt d'envie de créer une section "2ème âge et demi" hi hi hi!