Je copie-colle ici le récit de la course d'Yvan... un grand moment :-)

Je vais essayer de vous narrer égoïstement et rapidement ma course (Vitabis :94 kms)
C'était encore une fois très dur, même sans le mistral !!!
En ce qui me concerne donc, je suis parti assez vite pour ne pas me retrouver trop "retardé" ; j'ai tenu un rythme assez élevé dans la Gineste où j'entendais déjà des gars partis trop vite, souffler comme des boeufs dès le milieu de l'ascension (à mon avis ils étaient mal préparés ou pas du coin, voire les 2, peut-être !!!). La descente vers Cassis a été très rapide (des pointes à 72 km/h !!!) ; tellement rapide que j'ai perdu mon emetteur de compteur.C'est donc la dernière vitesse instantanée que j'ai eu l'occasion de voir s'afficher sur ce même compteur. Là je me suis dit : "si tu arrives à garder cette moyenne tu gagnes à coup sûr" ;)
J'ai tenu un assez bon rythme jusqu'à la forêt blanche, là où mon ennemi de toujours, LE PLAT, m'attendait, tapi sous la route... J'ai commencé à coincer un peu mais j'ai réussi tant bien que mal à rester dans un bon "paquet". J'ai alors réalisé une bonne descente vers Cuges (merci Joël ;) ), sans trop freiner, ce qui est un exploit pour moi !!!!
Aprés avoir traversé le village de Cuges, j'ai senti les prémices de vilaines crampes des quadriceps qui arrivent sans crier gare !!! Heureusement que je ne les ressentais que sur le plat... Dès que la route s'élevait, j'étais soulagé !!!
Dans la remontée du col de l'ange (où j'ai croisé Joël et rencontré JC) et des bastides, j'ai rattrapé petit à petit le groupe qui m'avait un peu lâché avant Coulin, pour me retrouver finalement avec 5 gars dont 3 du même club (on aurait dit des zèbres avec leurs maillots bariolés !!). 2 types de ce club n'avaient d'ailleurs pas de dossard et étaient là pour aider le 3 eme !!! Ils le poussaient carrément dans les bastides et dans le dos aussi ;) !!! Ils étaient un peu juste dans les côtes, par contre sur le plat et en descente, y'avait qu'à se laisser 'tirer', c'étaient de sacrés rouleurs (un peu comme Steph !!) (je n'ai d'ailleurs pas pris un relais, vu qu'ils étaient hors course ;) ).
Arrivé sur la Gineste ça allait à peu près... Les choses se sont gâtés au rond point de Luminy où j'ai ressenti de violentes crampes qui m'ont obligé à mettre un braquet digne du Mont Ventoux !!! J'avais l'impression d'avoir les mêmes cuisses que Joël !!!
Même les bénévoles m'encourageaient tellement que je grimaçais !!! Heureusement que les derniers hectomètres étaient vraiment pentus, ce qui m'a permis de terminer au sprint pour ne pas me faire passer sur la ligne et pousser un Ouf de soulagement !! Enfin c'était fini !!!
C'est à ce moment là que j'ai pensé à ceux qui faisaient le 164 kms et je me suis dit que je n'aurais pas aimé être à leur place !!!

En tous cas bravo à tous et félicitations à Vero pour sa belle troisième place !!!