8h00 - Sous le soleil levant, un petit groupe de gens en tenue orange et bleu s'élance de Dromel. Dan, JP, Christophe, Stéphane, Christian (si, si!) et moi même faisons route vers St Menet où nous attendent Stephen et son copain (le célèèèèèbre copain qui monte la célèèèèèbre côte de la Battarelle avec le plateau de 53).
Sur le chemin d'Aubagne, nous rejoignons un petit groupe de Merlanais, ce qui fait un beau peloton orange et bleu, mais qui se scinde assz vite quand nous bifurquons vers Beaudinard. Puis Pont de l'étoile, Roquevaire, Auriol (où Stephen se pique un petit sprint avec son pote, effort qu'il paiera plus tard), St Zach par la petite route... ça roule tranquilou, car tout le monde connait la suite du programme. Surtout Christian, qui préfère faire demi-tour et rentrer avec le copain de Stephen (faudra que tu me dises son prénom... ça la fout mal de répéter tout le temps "le copain de Stephen").
Apres St Zach, nous attaquons donc les premières pentes (modérées) du Petit Galibier. Avant les premiers lacets, Christophe attaque, suivi par Dan porteur virtuel du maillot à pois. Ils prennent trés vite une grosse avance, aors que derrière ça monte au train, avec Stéphane-le-métronome en locomotive. JP et moi sommes dans la roue, Stephen perd du terrain. Nous arrivons à mi-pente, reprenons quelques cyclistes éparpillés, et en sortant du département du Varnous récupérons une chaussée dégradée C'est aussi le moment où se succèdent 4 virages en épingle, dont la particularité est qu'ils sont assez "plats" en sortie, et permettent de relancer. Et visiblement c'est sur une de ces relances que je lâche Stephane et JP. Je m'efforce de maintenir le rythme sur les derniers hectomètres particulièrement rudes. Quand j'arrive au sommet, Dan et Christophe sont arrivés (dans cet ordre) depuis un bon moment. Stephane et JP me rejoignent vite, Stephen arrive à son rythme.
Nous ne trainons pas trop là haut et entamons la rapide descente vers Trets, sur une chaussée toujours aussi bosselée. Arrivés au cimetière, nous constatons que c'est un infâme chantier, et c'est avec angoisse que je fais rouler mes Mavic Ksyrium sur la petite route de Peynier, pleine de gravillons! Arrivés au village, nous faisons un petit arrêt ravito à la fontaine, abvant d'attaquer le col du Juillet.
Là encore, Christophe et Dan attaquent comme des fous dés le début, JP et moi restons calés derrière Stéphane, dont lle train particulièrement régulier est décidément bien agréable sur ce type de parcours (et accessoirement, ça permet de s'abriter du vent, hé hé hé). Au sommet, Dan a encore amassé quelques pois pour son maillot, devant Christophe, puis le reste du petit groupe. Nous descendons ensuite par Le Pigeonnier vers La Bouilladisse. Puis Pont de Joux, Roquevaire, Pont de l'Etoile... Christophe et Stephen attaquent et produisent des accélérations qui ont 2 conséquences:
1- nous récupérons plein de cyclistes, si bien que nous constituons vite un petit peloton d'une quinzaine de membres
2- Stephane paye ses efforts (et ses exces d'alcool de la veille ;-) ) et fait l'élastique derrière, il lâche assez vite, entre Aubagne et Beaudinard, sur une n-ième attaque de Stephen ou Christophe
A Aubagne, le groupe est donc scindé en deux. Stephen et Dan conduisent un petit peloton vers St Menet (sans doute à grande vitesse), alors que JP, Christophe et moi escortons Stéphane. A St Menet, Stéphen et Dan font briller les couleurs du club au sprint, alors que Christophe dispute tout seul le sprint pour la 3ème place.
Retour vers la maison, Stephen nous lâche à La Valentine. Au pied du sprint des 3 Palmes c'est Dan qui attaque, je parviens à contrer et à contenir le retour de Christophe. Une fois de plus, tout va se jouer à Magali :-) Comme d'habitude (mauvaise habitude d'un pt de vue tactique... mais bon) Christophe accélère assez loin (au niveau de Beck) et je me cale dans sa roue, refuse de prendre le moindre relais lorsqu'il ralentit, et place l'attaque imparable à 80-100m de la ligne. Je peux donc fièrement exhiber mon beau maillot vert :-)
Nous sommes de retour à Dromel avec 90 km au compteur, et une moyenne honorable de 26 km/h. Nous aurons eu une matinée bien ensoleillée alors que le ciel semble se couvrir. Tant mieux, parce que l'apres-midi ce sera : sieste-rugby-foot-motoGP devant la télé :-)