Depuis une semaine, Christophe chambre, provoque, laisse ses petits commentaires sur le blog. Mais curieusement, en ce matin ensoleillé, point de Christophe au rdv de 8h à Dromel. Il y avait pourtant Stéphane, malgré un repas qui l'obligera à rentrer assez tôt. Yvan... malgré le vent et une soi-disant maldie qui l'aurait "affaibli" (une sombre histoire d'antibiotiques), JP toujours vaillant, notre nouveau copain Eric... et moi même, comme d'hab.
Dan était 'excusé". Par contre, toi, Christoiphe, qui lis ces lignes, tu me feras le plaisir de passer dans le bureau du directeur!!!! :-)
Bref, en route pour 8h30 où nous attend Stephen. Quand le vent souffle, c'est toujours bien agréable de pouvoir compter sur un Stephen pour s'abriter ;-) Nous prenons donc la direction d'Allauch, avec ces petites côtes à répétition, qui coupent bien les jambes si bien qu'on arrive au pied des Thermes déjà bien entamés. Là, Christian tente un petit baroud d'honneur... sur environ 100m, vite repris par le groupe. Assez vite d'ailleurs, iol est distance. Par charité, et parce que je n'ai pas envie qu'on me fasse encore bosser le lundi de Pentecôte sous prétexte qu'on abandonne nos vieux, je reste avec lui :-) Devant, ça prend vite le large. Yvan pète la forme, Eric a le coup de pédale trés facile, Stéphane semble plus fringant que la dernière fois, JP, égal à lui même, prend le bon rythme, et Stephen est visiblement en train de retrouver un bon niveau. Bref... ils arrivent en haut avec plusieurs minutes d'avance. N'étant pas dans ce groupe, je ne sais pas trop qui a pris les pois... je compte donc sur vos commentaires ;-)
Le groupe se sépare alors en deux : Stéphane et Christian rentrent directement par Peypin/Aubagne, alors que le s autres remettent à cet instant leur sort entre les grosses mains de Stephen, qui va nous emmener sur de petites routes totalement inédites. Disons que c'était dans ce coin là.
Descente donc vers l'Auberge NEuve, puis bifurcation à gauche sur une petite route qui nous amène vers La Valentine, puis Gréasque. Le coin est superbe. Pas une voiture (ou presque), une jolie forêt (un peu fraiche à l'ombre, mais on gère), quelques petites côtes qui permettent à Yvan et Eric de se tester mutuellement ;-) Sur la gauche, une petite route bien raide permet de rejoindre Mimet par La Diote... mais Dieu merci, nous continuons tout droit, évitons le centre ville de Gréasque et contournons Fuveau pour prendre la direction des Michels en traversant au passage un lieu-dit au nom évocateur : "Les Longs Cols" :-) Le revêtement de la route est assez inégal, mais c'est vraiment un endroit où il est agréable de rouler. Les petites côtes sont l'occasion de porter quelques petites attaques pour les uns et les autres. Après une dizaine de Km dans cet endroit perdu au milieu de nulle part (et en même temps si proche de nous), nous retrouvons Peynier et sa fontaine où nous ravitaillons.
Le reste du parcours est si classique que je pourrais presque copier-coller le récit de la semaine dernière : montée du Juillet tranquille (du coup, cette fois, Stephen peut suivre ;-) ), redescente du Pigeonnier, La Bouiladiss, Roquevaire, Beaudinard, Aubagne... plus nous approchons de la maison, et plus le vent souffle fort, et défavorablement. Yvan prend beaucoup (trop) de relais. Assez vite, il pioche (c'était peut-être vrai l'histoire des antibiotiques alors?), et fait comme tout le monde : s'abrite derrière l'Obélix de Mazargues, le seul à pouvoir rouler 35-40 à l'heure même face au mistral. Du coup, pas vraiment de sprint à St Menet, ni aux 3 Palmes. A Magali non plus... sauf pour JP qui se fait un petit plaisir solitaire en franchissant la lign en tête :-) Tu vois, Christophe, t'aurais dû venir, j'étais "prenable" pour une fois :-)
Retour au bercail apres 85 km à une vitesse de 26 km/h.
Pour le parcours de la semaine prochaine, j'ai une petite idée, mais si vous avez une suggestion, j'attends vos messages...