En ce 8 juin (il est important de le préciser, car la météo laisserait plutot supposer que nous sommes un 8 novembre sur les côtes Bretonnes), les membres du VCM ont roulé séparément : Stephen et Christophe, qui préparent l'Etape du Tour voulaient s'attaquer au Mont Faron. Stéphane et Yvan souhaitaient pour leur part s'attaquer au plateau de Cengle... quant à moi, pas vraiment fan des longues sorties, j'avais décidé de rouler tout seul de mon côté.
Sur le coup de 7h30, et dans une tenue "neutre" (un beau maillot vert :-) ) comme un coureur anonyme, j'allais rejoindre le groupe de cycliste qui s'élance chaque dimanche à St Menet. Après une mise en jambe jusqu'à Aubagne, où nous recevons les 1ères gouttes de la journée, le rythme augmente brutalement à Beaudinard, puis Roquevaire, puis Auriol, sous les impulsions de quelques excités. A l'abri dans les roues, je parviens à suivre les meilleurs jusqu'à St Zach, et me laisse un peu décrocher dans La Sambuc.
La haut, un groupe d'une trentaine de cyclistes se regroupe et met le cap sur St Maximin. Je retrouve là un de mes anciens profs de maths de fac (Gérard, si tu nous lis, ça m'a fait bien plaisir de te voir, vraiment... tu as encore de sacrées guiboles!!! ;-) ) Mais le rythme est très élevé, surtout sur le retour entre St Max et Rougiers où ça élimine par l'arrière. Je me fais un peu mal dans les petits coups de cul mais parviens à rester dans ce peloton qui rentre à (très) grande vitesse sur Aubagne. Imaginez un peloton avec 20 Stephen... ben voila, c'était un peu ça, sauf qu'ils procuraient moins d'abri qd on est dans leur roue :-)
De retour à la maison assez tôt (vers 11h les chiffres sont impressionnants : 108 Km, 32,5 de moyenne... pour un petit 700m de dénivelé.

Sur ce, je laisse l'ami Stéphane nous raconter sa sortie à lui. Stéphane, à toi!

Après être parti à l'assaut du plateau de Valensole le week-end dernier (pour certains d'entre nous), j'avais proposé pour ce dimanche de partir à l'assaut du plateau du Cengle. Mais une grosse majorité ayant préféré aller rouler du côté du Mont Faron, c'est à deux avec Yvan que nous nous élançons de Dromel ce matin à 7h. En chemin, on a tout le loisir de papauter et on en profite pour refaire la cyclo du week'end précédant et, à l'occasion, pour dire du mal des absents :-)
Nous nous dirigeons vers Allauch pour attaquer la montée des Termes. Avant même le sommet, quelques gouttes de pluie font leur apparition. On reste malgré tout optimistes et on poursuit notre route vers Belcodène, puis Fuveau. Mais la pluie ne cesse pratiquement pas et les gros nuages gris se font de plus en plus menaçants. Dans les descentes il fait même un peu frisquet ! A Fuveau on décide donc de mettre le cap à droite pour rejoindre Peynier par les Michels. Puis dans la montée du Juillet, le soleil refait franchement son apparition. Enfin ! Il était temps !
On descend le Pigeonnier et comme il nous reste pas de temps et que le ciel s'est mis au beau on file à gauche sur la route à tracteur des Boyers pour rejoindre Auriol. A Auriol, il est décidemment encore trop tôt pour rentrer à la maison. On pousse donc jusqu'à St Zach par la petite route. C'est là que nous avons l'agréable surprise de croiser JP qui se remet lentement après quelques problèmes de santé. Il décide de faire le retour avec nous. 3 ! Le groupe s'étoffe :-)
C'est ensuite un retour classique par la nationale où nous croisons d'autres groupes et où d'autres groupes nous croisent.
Finalement, de détours en détours, notre sortie finira par compter à l'arrivée 111 bornes pour une petite moyenne de 26 km/h.

Voila, y'a plus qu'à attendre le récit de Christophe et Stephen sur la sortie du Faron (de préférence Christophe... sinon j'ai peur que mon correcteur d'orthographe n'explose ;-) ) à moins qu'ils n'aient préféré rester chez eux à faire du home-trainer :-)