... comme disait un certain chanteur que seul Christian a dû connaitre.
Encore une fois, et pour cause de "Ventoux annulé au dernier moment" j'ai l'impression que tout le monde a roulé de son côté ce WE. Tiens, samedi par exemple, j'ai croisé le Christophe sur le coup de 11h30, avec son beau maillot mazarguais sur R.Rolland (j'étais à moto, casqué, il n'a pas pu me reconnaitre).
Rebelote ce dimanche, dans la descente de la Gineste, où il arborait un beau maillot à pois.
Entre temps, je m'étais levé aux aurores (mal dormi pour cause de fête de la zic) pour me faire 60 km entre La Bédoule, le col de l'Ange et Aubagne. Ce fut l'occasion de croiser Véro et Robert (pensée pour l'Italie, éliminée au pénos contre les Espagnols...) qui arrivaient à peine au rdv de St Menet.
Vous savez quoi... j'ai eu une idée super en pédalant : je me suis dit "tiens, c'est bizarre, on dirait qu'on fait TOUS du vélo dans ce club. Ce serait sympa un jour, comme ça, juste pour voir, de rouler tous ensemble" :-)

Sur ce, voici le compte rendu de la sortie de Stéphane et Ch'tophe:

En cette chaude matinée d'été, c'est avec un peu d'avance sur l'horaire que j'arrive à l'Obélisque, la sortie du Ventoux ayant été annulée faute de participants. Fidèle à ses habitudes, Ch'tophe est en train de déguster son petit café matinal en terrasse. Content de le voir car au moins je ne ferai pas la route tout seul. Le temps d'avaler la dernière gorgée de ce breuvage caféiné et nous voilà partis vers la Gineste. Il n'est pas tout à fait 7h et nous apprécions la relative fraîcheur matinale pour attaquer les premières pentes.
Pour l'occasion, Ch'tophe teste son nouveau matériel. Et oui, il enfourche à présent un vélo B'Twin tout neuf, avec casque B'Twin neuf lui aussi, chaussures Décathlon,... seule entorce au team Décat : le compteur, nouveau lui aussi, ainsi que la SACOCHE (il garde l'ancienne pour la remise du marcel d'or). J'arrête là le descriptif pour revenir à la sortie.
Après la Gineste, direction Roquefort, les Bastides et redescente vers Gémenos après le col de l'Ange.
Comme on n'a pas pu faire l'ascension du Ventoux, on décide de se rabattre sur l'ascension de l'Espigoulier après avoir fait le plein d'eau à Gémenos. Chacun monte à son rythme, c'est-à-dire Ch'tophe devant et moi derrière. A mi-pente je me fais doubler par un groupe d'une dizaine de coureurs du Garlaban. Ah, du temps de sa splendeur le VCM roulait aussi à dix :-) Je double néanmoins quelques cyclistes (ce qui me rassure) avant d'arriver au col où m'attend Ch'tophe. Après un petit ravito on amorce la descente vers Auriol, puis c'est le retour classique au bercail.
Après cet "échauffement" de 98 bornes à 26 km/h de moyenne, Ch'tophe décide de se faire mal en refaisant une ascension de la Gineste pour préparer l'étape du Tour. Comme je n'ai pas de course à préparer, je préfère rentrer à la maison où m'attend la douche réparatrice :-)