7h00 à Dromel. Enfin... 7h15 pour moi :-) Pas de trace du Président. Dan est là, Yvan et Christophe aussi. Le Président ne viendra pas, il a dû avoir la bonne idée de regarder la méto, ou voir ces nuages gris au dessus de nos têtes. Mais nous, Marseillais présomptueux, nous sommes dit "noooooon, il ne pleut jamais en juillet ici :-) "
Bref, sous ces nuages menaçants, nous nous dirigeons tranquillement vers St Menet où nous attend Stephen, puis du grand classique : cap sur Nans. Steph a mis les "cosmic", et a décidé de rouler fort. Aubagne, Auriol, St Zach... les premières gouttes nous tombent dessus. Pourtant, Mme Stephen a bien pris le soin de téléphoner à son petit mari pour le prévenir que sur Marseile, il pleuvait des cordes (Ch'tophe ayant profité de l'appel téléphonique pour attaquer, le coquin ;-) ) mais nous continuons la route. En chemin, nous récupérons un sympathique Parisien, qui compense numériquement le demi-tour précoce de Dan qui a dû sentir le mauvais temps.
Après St Zach, nous roulons en file indienne vers la côte de La Sambuc, où Yvan attaque assez tôt, rejoint au sommet par Christophe. Je reste dans la roue de Stephen et nous nous regroupons pour faire le tour du golf de Nans. C'est là que ça commence à tomber (je parle de la pluie, là). Grosse pluie, qui fait mal comme de la grèle. On se croirait... au sommet du Tourmalet, la fraicheur en moins :-)
Dans la redescente, nous sommes très prudents, et récupérons 2 cyclistes avec qui nous relayons entre St Zach et Auriol. 40, 45 km/h sous la pluie, ça envoie! Jusqu'au rond point précédent Auriol où... je me fais une belle glissade sur le cul. La glissade était d'ailleurs à la mode en ce dimanche, puisque par la suite, nous avons vu 2 autres chutes à des rond points, sans compter celles de Pereiro, Menchov et la chute collective dans le peloton du Tour de France cet aprem.
Heureusement, je m'en sors sans trop de casse. Quelques brulures pour moi, quelques éraflures sur le vélo. Le retour est, du coup, très prudent (nous franchissons les rond points à une vitesse ridicule) et les différents sprints sont "neutralisés" .
A la maison, le bilan indique 89 Km à une moyenne d'environ 29. Pas mal, pas mal...