7h30 à Dromel. Un apparition : LE PRESIDENT. Ouiiii, il est làààààààà :-) Il y a aussi Laurent, dont c'est la fête, et Stéphane, qui se refuse toujours à porter le maillot du club, ce que je trouve assez scandaleux, mais bon... ;-)
La petite troupe se met en route, puisque Dan et Yvan ne sont pas là, alors que Ch'tophe n'a tjrs pas récupéré son vélo. A St Menet nous récupérons JC, et la famille Rossello qui nous attendent. Direction Allauch. Les "vieux" nous demandent de ne pas les attendre (sans doute pour faire demi-tour à la première occasion ;-) ), c'est donc à 5 que nous attaquons Les Thermes. A un bon rythme. 25, 26, 27 km/h... Stephen doit être en train de tester son nouveau cadre, et il imprime un rythme d'enfer. Quand mon compteur indique "30 Km/h" je me dis qu'on atteint des vitesses déraisonnables, et laisse partir la LocoSteph, JC et Stéphane, pour rester en compagnie de Laurent.
Nous nous retrouvons au sommet. Petite barre de céréale, puis redescente vers l'Auberge Neuve et Les Michels. Les nombreux petits "coups de cul" sont l'occasion pour les uns et les autres de mettre quelques petites accélérations. Même Laurent s'y met. Quant on voit Laurent et Stephen sprinter en haut d'une bosse, on se dit qu'avec ces 4 cuisses là, y'aurait de quoi nourrir une partie du continent africain :-)
A Peynier, Stephen offre sa tournée... à la fontaine. Ensuite direction Trets, et les premières pentes du Petit Galibier. C'est raide, mais quelques replats permettent de récupérer. Pendant que certains (que je ne nommerai pas parce qu'ils sont vraiment trop costauds) s'amusent à s'accrocher à la sacoche de leurs camarades, je prends un bon petit rythme et commence à tourner les jambes un peu plus vite. Un petit trou est fait avec le groupe au niveau de Kirbon. Du coup je poursuis l'effort histoire, pour une fois, de finir un col en tête, ce qui est fait avec quelques mètres d'avance sur Stéphane (oui, oui, ce lui qui a grimpé l'Izoard :-) ) qui revenait dangereusement dans les derniers lacets. Le reste de la troupe suit, assez proche (même pas le tps de pisser, qu'ils sont là :-) ). Une petite photo de famille au sommet :
IMAGE_192a.jpg
Redescente vers St Zach, puis tous en ligne derrière la locomotive, lancée à 50 Km/h vers Auriol. Puis du classique, Roquevaire, Pont de l'Etoile. A Beaudinard la route est fermée donc petit détour par Napollon, Aubagne. JC bifurque vers chez lui, alors que nous rentrons tranquillement vers Marseille. Laurent en profite pour jeter ses dernières forces dans le sprint de Magali, que mes jambes meurtries par l'ascension du Galibier refusent de disputer.
Bilan à la maison : 99 Km, 26,5 Km/h pour 1050m de dénivelé. Fabrice, je crois que je suis en train rentrer dans la phase II de ma préparation, et ça va faire mal :-)